Ce 11 novembre 2013 la communauté Mouride a célébré le retour d’exil de notre honorable guide Cheikh Ahmadou Bamba (RTA) du Gabon. Cette journée a été initiée par le Daahiratul Mafaatihul Bichri du Port autonome de Dakar. Par cette manifestation la communauté mouride tient à marquer le retour d’exil du Cheikh au Sénégal, après plus de sept années de brimades et de privations de liberté dans les forêts gabonaises.

Après avoir courageusement résisté sans violence inutile ni compromission coupable face aux colonisateurs, le fondateur du Mouridisme est revenu au Sénégal sain et sauf par la grâce de Dieu, auréolé de gloire. Ce fut dans la matinée du 11novembre 1902.Chaque année, ce Magal dont l’organisation est appréciée par la majorité des musulmans de notre pays, se déroule à Dakar au Môle 1 dans le Boulevard de la Libération. C’est le choix par les organisateurs de cette artère à grande circulation, sensible, névralgique et stratégique qui me préoccupe fortement et m’inquiète intensément.   C’est la raison pour laquelle je voudrais en ma qualité de Mouride convaincu et Talibé de Feu Serigne Moustapha Bassirou Mbacké puis de son frère Serigne Mountakha Bassirou, soumettre à la réflexion de mes condisciples, la problématique du lieu où cette manifestation est organisée chaque année. Il s’agit du très sensible Boulevard de la Libération! Tous les dakarois ont constaté comme moi et avec un sentiment de colère et d’impuissance que chaque année l’occupation de ce boulevard qui longe le port de Dakar pose un très grave problème de mobilité urbaine et de sécurité pour les populations. Tous le monde sait que le Port Autonome de Dakar est le principal poumon de l’économie du Sénégal et de la plupart des pays de la sous-région. En plus, les règles de prévention des accidents et de la protection civile devraient nous inciter à garder dans l’esprit qu’une catastrophe quelconque pourrait nous surprendre un jour dans l’enceinte du port ou en mer ou dans un de nombreux  navires qui fréquentent nos côtes avec d’importantes cargaisons de produits dangereux et inflammables de toutes sortes. Est-il donc raisonnable et prudent de fermer systématiquement le Boulevard de la Libération chaque année, quel que puisse être la raison, au risque de créer pendant plus de 48 heures, un embouteillage monstre qui se ramifie dans toutes les rues adjacentes notamment la Place de l’Indépendance et l’avenue Léopold Sédar Senghor qui mènent à des endroits d’une extrême sensibilité comme la Présidence de la République, le Building administratif et l’Hôpital Principal  ?Si je me réfère à l’enseignement de Khadimou Rassoul (RTA), il a souvent recommandé à ses disciples de toujours éviter de frustrer et de faire du tort à leurs voisins. Serigne Touba nous a toujours rappelé ces paroles du Prophète Mouhamed (PSL) rapportées par Boukhari ! « Le prophète a dit : « Il ne faut pas nuire à son voisin sous quelque forme que ce soit ». Il a également dit : « Par Dieu ! Il n’est pas véritablement croyant ! Par Dieu ! Il n’est pas véritablement croyant ! Par Dieu ! Il n’est pas véritablement croyant ! » Quand on lui demanda de qui il parlait. Il précisa : « Celui dont le voisin ne se sent pas à l’abri de sa nuisance ! »Et l’organisation du Magal du Port sur le Boulevard de la Libération, même si la liberté de pratique du culte est un droit fondamental pour tout croyant, constitue néanmoins, une très grave nuisance et un facteur de gène considérable, de frustration intense et de danger réel mettant en péril la sécurité des Dakarois en général, du Port de Dakar en particulier! C’est la raison pour laquelle, je voudrais suggérer à mes mbokki taalibe d’analyser sereinement la situation et de délocaliser la manifestation du Magal du Port. Pourquoi donc ne pas choisir le Grand Théâtre qui se situe dans la même zone géographique et à quelques jets de pierre de l’endroit habituel ?  Le Grand Théâtre présente de multiples et évidents avantages et opérationnalités auxquels s’ajoutent des facteurs de sécurité et de confort incontestables. Le Grand Théâtre à fait ses preuves dans ce domaine. En effet, plusieurs rassemblements religieux y on été organisés récemment. L’exemple le plus remarquable est la soirée religieuse organisée le soir de la Korité 2013, par la 2STV. Elle a été animée avec brio par notre ami Chérif  Mamine Haidara et notre frère Tafsir Abdourahmane Gaye. L’extraordinaire réussite de cette soirée m’avait d’ailleurs amené à publier un article qui avait pour titre : « Allah était au Grand Théâtre ! ». À ce jour, cet article a été consulté plus de 30 421 fois sur Seneweb ! Voilà donc la proposition que je voudrais soumettre à l’appréciation de mes compatriotes et de mes condisciples Mourides. Mon seul objectif est d’attirer l’attention des autorités religieuses et administratives sur les graves dangers et autres nuisances liés à l’obstruction périodique du Boulevard de la Libération, alors qu’à côté, il y a un endroit opérationnel, sûr, propre et confortable qui pourrait accueillir cette importante manifestation. Cet endroit, c’est le Grand Théâtre !

     Moumar GUEYE Écrivain et Taalibe Murid E-mail : moumar@orange.sn/