La Journée internationale des personnes âgées a été célébrée le samedi au Complexe culturel Léopold Sédar Senghor de Pikine, sous la présidence effective du ministre de la Solidarité et de l'Action sociale, Mme Aminata Lô.
De 346.749 en 1988 à 531.718 en 2002, le nombre de personnes âgées devrait décupler en 2025 au Sénégal. D'où, l'option d'une assistance à l'auto-assistance évoquée par le ministre de la Solidarité Aminata Lô. Mme le ministre qui s’exprimait à la suite du président de la Fédération des associations de retraités et personnes âgées du Sénégal (Farpas), Alioune Diouf, celui-ci a souhaité qu'une Journée nationale soit dédiée aux personnes âgées. Car, selon lui, alors que les handicapés ont leur Loi d'orientation sociale, les personnes âgées sont toujours dans l'attente d'une Charte définissant leurs droits et devoirs.
Le ministre de l’Action sociale a évoqué les progrès de la science, en particulier ceux de la médecine ayant contribué à l'amélioration des conditions de vie des populations. Elle a estimé que, malgré l'allongement de leur espérance de vie, les personnes âgées vont à la retraite à un âge où elles peuvent encore travailler.  Outre le fait d'être membre de plusieurs instruments juridiques internationaux relatifs au vieillissement, le Sénégal a également initié plusieurs actions relatives à la prise en charge des personnes âgées, ajoute-t-elle.
Aminata Lô cite la création du corps des volontaires du 3ème âge en 2003, la prise en charge sanitaire des personnes âgées par le Plan « Sésame », la promotion socio-économique à travers le Projet d'appui à la promotion des aînés, l'organisation des jubilées d'or en 1999 et en 2005 pour les couples ayant 50 ans et plus de vie conjugale sans interruption, la revalorisation et le paiement des pensions des personnes retraitées suivant une fréquence bimensuelle et non trimestrielle.  Aminata Lô précise qu'en dépit de la raréfaction des ressources, des mesures importantes seront prises. A savoir, l'octroi de subventions annuelles aux associations de personnes âgées légalement constituées et reconnues, l'implication des personnes âgées dans la gestion des projets et programmes, notamment le Papa et le Plan « Sésame ».

Abdou DIOP.