« L’option des candidatures plurielles et rationnalisées constitue, selon And-Jëf/Pads, le seul gage pour mobiliser l’électorat et ratisser large afin de battre le candidat du régime ». Voilà la conviction de la formation politique de Landing Savané qui a regretté, à l’issue de sa dernière réunion d’instance, que cette option n’ait pas emporté l’adhésion de Benno.

Réuni en effet le jeudi 29 septembre, sous la présidence de Landing Savané, Secrétaire général du parti, le secrétariat exécutif de And-Jëf/Pads a abordé divers points touchant à la vie politique et sociale nationale. A moins de cinq mois de la présidentielle de 2012, les « Follistes » qui se prononçaient sur la situation politique du pays disent regretter, pour ce qui concerne l’élection du 26 février prochain,  que « l’option des candidatures plurielles et rationnalisées n’ait pas emporté l’adhésion de Benno ». Pourtant, selon les compagnons de Landing Savané qui n’ont pas manqué de se réjouir « de la sérénité qui a prévalu lors du dernier séminaire de Benno Sigguil Sénégal », cette option de la pluralité des candidatures constitue « le seul gage pour mobiliser l’électorat et ratisser large afin de battre le candidat du régime libéral».  

Toujours sur le registre politique, Landing Savané et cie ont salué, à l’issue de leur réunion, « les victoires remportées par le M23 aux USA et à l’étranger en général ». Avant d’exhorter le mouvement en question « à intensifier la pression pour faire abdiquer le régime ». Mieux, font remarquer les « Follistes », « il urge de fixer un ultimatum à Maitre Wade pour qu’il renonce officiellement à un troisième mandat. Ultimatum au terme duquel, son départ sera exigé par le peuple ».

Analysant la situation sociale du pays, les membres d’And Jef ont réaffirmé leur soutien au combat « légitime » des travailleurs de la Sonatel et ont exigé du gouvernement « de surseoir à sa décision d’instaurer la surtaxe concernant les appels entrants ». D’ailleurs, à travers cette surtaxe, les « Follistes » disent soupçonner « le régime de vouloir se doter d’un budget de guerre en direction des échéances de 2012 sur le dos des consommateurs ».

Enfin, en cette période de commémoration du naufrage du bateau le «Diola » survenu le 26 septembre 2002, la formation politique de Landing Savané dit inviter « Me Abdoulaye Wade à une profonde introspection sur l’ampleur des tords causés par son régime au peuple sénégalais ». Avant de décréter, sans fioritures, qu’il est encore temps pour lui de renoncer à sa candidature en 2012. « C’est la dernière chance qu’il a de se ménager une sortie politique honorable ».
                                                                                                                      par Moctar DIENG