La deuxième session ordinaire de l’année du Conseil économique et social (Ces) a été ouverte, hier. Au cours de cette session, six thèmes seront abordés.

Ousmane Masseck Ndiaye, président du Conseil économique et social (Ces) a présidé, hier, l’ouverture officielle de la deuxième session ordinaire de l’année de l’institution. C’était en présence de son homologue de Côte d’Ivoire Marcel Zadi Kessy et de Thérèse Coumba Diop, ministre des Relations avec les Institutions. Au cours de cette session, qui prend fin le 23 novembre, six thèmes seront abordés par les conseillers. Il s’agit de la pollution marine, l’émigration au Sénégal, le financement des infrastructures de transport, le commerce extérieur, l’aménagement du territoire et la provincialisation.

Les travaux de commission débuteront le 3 octobre et prendront fin le 14 octobre. Les plénières auront lieu entre le 14 novembre et le 23. Après avoir souhaité la bienvenue au président du Conseil économique et social de Côte d’Ivoire, Mme Thérèse Coumba Diop dit mesurer à sa juste valeur, l’ampleur et la noblesse de la mission qui lui est confiée et qui consiste principalement à faire concrétiser la vision que le président de la République se fait des relations entre le gouvernement et les institutions de la République.

«Soyez assurés de mon engagement personnel à faire assumer correctement par mon département ministériel son rôle d’interface et au besoin de stimulateur, afin que toutes nos institutions continuent de monter en puissance, conformément aux attentes démocratiques de notre peuple», lance Mme Diop aux membres du Conseil économique et social. Pour cela, elle compte mettre à contribution le Réseau des attachés parlementaires. Elle a souligné qu’elle veillerait à ce que soit facilité aux membres du Conseil économique et social  l’accès à tous les services de l’Etat, en vue d’une bonne collecte des données et des informations utiles pour la documentation sur les différents sujets relatifs à la vie de la Nation.

Mme le ministre a indiqué aux conseillers que le président de la République attache un très grand intérêt au fruit des réflexions qu’ils auront à mener durant ces deux mois, dans l’optique d’accroître le bien-être social et la prospérité dans notre pays.

Prenant la parole, le président du Conseil économique et social de Côte d’Ivoire s’est dit honoré par cette invitation.

«Je suis porteur d’un message de salutation et de remerciement d’Alassane Dramane Ouattara au président Wade pour son implication dans la résolution de la crise ivoirienne mais aussi au peuple sénégalais pour son soutien », déclare Marcel Zadi Kessy. Il a précisé être venu prendre conseil auprès du Conseil économique et social du Sénégal et s’inspirer de son expérience. Quant à Ousmane Masseck Ndiaye, il a estimé nécessaire la création d’un mécanisme formel de coopération et de partenariat entre le Ces du Sénégal et celui de Côte d’Ivoire.

«Les Conseils économiques et sociaux des deux pays partagent les mêmes idéaux, sont membres des mêmes instances internationales de coopération et capitalisent des expériences qui peuvent être mutuellement bénéfiques», a expliqué M. Ndiaye.

Aliou KANDE.