Strict Standards: Declaration of MySQLDb::LastId() should be compatible with Db::LastId($seq = '') in /home/sentribune/domains/senegaltribune.com/public_html/lib/mysqldb.php on line 29
Sénéga lTribune - contributions, revue de presse, opinions sur le Sénégal - http://www.senegaltribune.com
REDUCTION DE LA PAUVRETE:Le Sénégal adopte le Tipa.
http://www.senegaltribune.com/articles/7462/1/REDUCTION-DE-LA-PAUVRETELe-Senegal-adopte-le-Tipa/Page1.html
Journal Sud Quotidien
Quotidien d'informations du Senegal. 
Par Journal Sud Quotidien
Publié sur 09/23/2011
 
Le ministre de l’Agriculture a annoncé le démarrage d’un programme de développement agricole ...

REDUCTION DE LA PAUVRETE:Le Sénégal adopte le Tipa.
Le  ministre de l’Agriculture a annoncé le démarrage d’un programme  de développement agricole basé sur la techno-agriculture innovation for poverty alleviation (Tipa). Grâce à un financement de 6 milliards de francs Cfa de la coopération italienne, le Sénégal va exploiter 150 kits Tipa dans le cadre d’un programme de développement horticole qui vise la réduction de la pauvreté dans trois régions centrales du pays. Khadim Gueye a présidé, hier mardi, un atelier de reflexion-bilan sur le Tipa, à l’initiative de l’ambassade d’Israël à Dakar.

Cette technologie israélienne, après plusieurs mois d’expérimentation, va contribuer à la lutte contre la pauvreté et participer à l’amélioration des possibilités alimentaires des populations, « une innovation technico-agricole qui, sans aucun doute, contribuera considérablement à la lutte contre la pauvreté et à l’amélioration qualitative de l’alimentation des populations», a dit Khadim Gueye. Pour le ministre de l’Agriculture, la stratégie agricole du Sénégal doit privilégier  l’irrigation dans les zones centrales  du pays caractérisées par une insuffisance de précipitations et la rareté de l’eau. A cela s’ajoute le fait que, les techniques agricoles traditionnelles ne permettent pas de sortir les populations de la pauvreté avec les faibles rendements combinés à une durée courte de l’hivernage. « Avec moins d’une tonne par hectare, il est difficile de sortir nos populations de la pauvreté », a dit Khadim Gueye.

Pour changer cette situation et augmenter en même temps les productions et le nombre  de récoltes, l’Etat compte  élargir l’expérience du  tipa qui  constitue une « opportunité pour le développement horticole » sénégalais. Ainsi, grâce à un financement de la coopération italienne, le Sénégal envisage de développer ce modèle dans trois régions du centre avec le soutien technique de l’Israël,  un projet de coopération tripartite mobilisant le financement de l’Italie et de l’expertise Israëlienne sera très bientôt  mis en œuvre. Une composante de ce projet, d’un montant de 10 millions de dollars environ 5 milliards de FCfa,  a pour objectif le développement de l’horticulture par le biais de la diffusion des pratiques d’agriculture modernes comme l’irrigation goutte-à-goutte  du modèle TIPA à travers l’amélioration des capacités techniques et entrepreneuriales des agriculteurs impliqués dans les régions centrales de  Diourbel, Fatick et Thiès.

Il s’agit de mettre en place dans les trois prochaines années, des fermes maraîchères de petites dimensions (modèle TIPA de 5-20 ha) sur une superficie de 400 ha (40 fermes de 5 ha et 10 fermes de 20 ha).

Présentant le projet Tipa, le Pr Dov Pasternak, spécialisé en agronomie et en désertification, a dit que cela est plus un système technico-économique qu’un système d’arrosage. Avec ce système, on peut également faire une économie de 75% de main d’œuvre. Mais il exige un certain nombre de pré-requis c'est-à-dire un bon système de goute à goute,  un système de ruissellement faible avec un renforcement de capacité pour une bonne réussite des programmes. Il permet une production annuelle contrairement au model de production traditionnel qui se déroule entre novembre et mars. « Avec ce système, sur 500 mètres, on peut gagner jusqu’à 680.000/an », assure-t-il.

Selon le ministre de l’Agriculture, ce modèle va permettre également de réduire le coût de la main d’œuvre tout en créant beaucoup d’emplois. Khadim Gueye annonce déjà que l’Etat a commandé 150 kits Tipa de 500m2 qui vont permettre de générer plus de 500 emplois dans l’immédiat et compte en créer plus avec le programme qui vise à mettre en place plus de 10.000 unités.
                                                                                                                par Daouda GUEYE.