Strict Standards: Declaration of MySQLDb::LastId() should be compatible with Db::LastId($seq = '') in /home/sentribune/domains/senegaltribune.com/public_html/lib/mysqldb.php on line 29
Sénéga lTribune - contributions, revue de presse, opinions sur le Sénégal - http://www.senegaltribune.com
Délires paranoïaques!
http://www.senegaltribune.com/articles/6872/1/Delires-paranoiaques/Page1.html
Momar Mbaye
Momar Mbaye est né en 1977 à Thiès, ancien élève de l'école Germaine Le Goff et du Collège Malick Sy à Thiès. Il obtient son Bac en 1998 au Lycée Malick Sy, un Deug de Sciences Politiques et une licence d'anglais à l'université Gaston Berger de Saint-Louis. Momar est titulaire d'un Master 2 d'anglais à l'université de Haute Alsace à Mulhouse en 2006 et d'une licence de Sciences de l'Education et de la Communication en 2008. Il est correspondant aux Dernières Nouvelles d'Alsace à Mulhouse depuis mars 2009.  
Par Momar Mbaye
Publié sur 03/20/2011
 
Ouf ! On a frôlé le pire ce week-end lorsque le ministre de la Justice a pris l’opinion de court en annonçant devant les médias que des individus mal intentionnés… ont voulu arracher les « cheveux » à notre Papi Wade...

Délires paranoïaques!
Ouf ! On a frôlé le pire ce week-end lorsque le ministre de la Justice a pris l’opinion de court en annonçant devant les médias que des individus mal intentionnés… ont voulu arracher les « cheveux » à notre Papi Wade bien aimé, à l’heure où la presse, friande de sensationnel, s’évertuait à convaincre l’opinion que Dakar serait à feu et à sang à l’occasion de la 11ème  célébration du 19 mars.
Jusqu’ici on connaissait Cheikh Tidiane Sy sans le sourire, un dur à cuire toujours replié derrière ses lunettes qui inspirent le respect, la rigueur et le sérieux du personnage. Mais ce week-end, le mythe est tombé. L’ancien conseiller de Mobutu qui passait pour le plus lucide des membres du gouvernement, est désormais l’objet de moquerie. Mais rien de surprenant sous l’alternance, un régime mal dans ses bottes au point de s’imaginer des ennemis invisibles, d’ameuter la population et de suspecter des conspirations partout, une atmosphère de suspicion qui à certains égards frise la paranoïa. Si Cheikh Tidiane Sy a voulu faire dans l’humour, c’était tout sauf drôle. On ridiculise les services de renseignements en voulant faire croire à l’opinion qu’il suffit d’organiser des réunions « secrètes » ou de formuler l’intention de brûler des pneus à mille lieux du palais pour déclencher un « coup d’Etat », cette expression qui n’a pas sa place dans le vocabulaire de la république. A fortiori un jour de mobilisation comme le 19 mars, date anniversaire de l’alternance, où les forces de l’ordre et les renseignements sont censés rester alertes. En accusant Ousmane Tanor Dieng de coup d’Etat, Abdoulaye Wade, lui, au moins, y avait mis la forme, pour paraître crédible ; Cheikh Tidiane Sy, non. Il manque d’inspiration, à ce jeu, il est moins doué que Wade. Encore faudrait-il que monsieur Sy soit dans son rôle lorsqu’il empiète sur les prérogatives du ministre de l’Intérieur en cherchant à démontrer à tout prix que la police judiciaire dépend du procureur qui lui-même placé sous sa coupole. Il aurait été plus sage de louer les services de Farba Senghor, car lui, au moins, nous aurait fait rire plus que ces « voyants » qui, en voulant faire leur propre publicité, avaient annoncé dans les médias que Dakar serait à feu et à sang le 19 mars. Bien au contraire. Les Sénégalais ont marché « en toute maturité » ; ils ont même eu droit à des moments de détente, des vannes, de la part de leur président, qui le temps d’un week-end, a fait oublier à ses compatriotes les motifs de leur indignation, les coupures de courant et la cherté de la vie qui les avait envoyés dans la rue protester par milliers. Après un week-end de délires paranoïaques, retour aux choses sérieuses, à la réalité du quotidien, car la paranoïa, de l’avis de Maxime Chattam, « est un virus qu'il suffit de transmettre dans les bonnes circonstances pour qu'il se développe tout seul. » Au Sénégal, le 19 mars était la date idéale. Et cela, Cheikh Tidiane Sy l’a bien compris.

Momar Mbaye
http://mbayemomar.over-blog.net