La quinzaine de la francophonie est lancée depuis mercredi dernier 9 mars 2011 à Dakar sous l’égide de la Direction de la Francophonie du ministère de la culture et des loisirs. Ainsi du 9 au 20 mars prochain, Dakar, Saint-Louis et Foundiougne dans la région de Fatick vont accueillir diverses manifestations avec des concours, de la littérature, de la musique, des expositions, des conférences et du sport.
Toute la famille de la francophonie va se réunir le temps d’une quinzaine, du 9 au 20 mars 2011, à travers plusieurs activités à Dakar, Saint-Louis et Foundiougne pour faire du Sénégal le pôle des diversités culturelles. La quinzaine de la francophonie est en effet officiellement lancée mercredi dernier 9 mars à la Place du Souvenir africain à Dakar sous l’égide de la Direction de la Francophonie du ministère de la culture et des loisirs pour préparer la journée internationale de la francophonie prévue le 20 mars prochain.

La célébration de cette manifestation, selon Sahit Sarr Samb, Directeur de cabinet représentant le ministre de la culture à la cérémonie officielle de lancement tenue à la Place du Souvenir africain, « est devenue une heureuse tradition que le Sénégal a adoptée, avec ses partenaires, pour donner plus de lustre à la journée internationale de la Francophonie, et permettre à tous les acteurs engagés à la célébration des idéaux que nous avons en partage, de pouvoir dérouler leurs activités au sein d’un programme commun ».

Le directeur de cabinet du ministre de la culture et des loisirs, soulignant l’apport des partenaires du Sénégal réunis au sein du Groupe des Amis de la Francophonie, a tenu à rappeler le rôle important que joue notre pays au sein des instances de l’Organisation internationale de la Francophonie (Oif) que dirige notre compatriote Abdou Diouf, ancien Président de la République du Sénégal. « L’engagement de notre pays pour la défense des idéaux de la Francophonie est aussi constant. La défense et la promotion de la diversité culturelle, la paix, la démocratie, les droits de l’homme, l’éducation, le développement durable, orientations principales de la Francophonie, constituent les valeurs essentielles sur lesquelles se fondent les politiques de développement de notre pays », a-t-il signalé.

Sahit Sarr Samb, convaincu que ces valeurs ont beaucoup contribué à nous maintenir ensemble, dans la paix et la concorde, en a appelé à davantage de promotion. « C’est la raison pour laquelle, à l’heure où des pays membres de notre communauté sont soumis à des situations de crise, il nous faut ensemble cultiver et promouvoir davantage ces valeurs que nous avons en partage », poursuit-il. Avant d’engager son point de vue sur le thème de la journée internationale de la francophonie axé sur la jeunesse.

Un hymne à la jeunesse:

Le représentant de Dr Mamadou Bousso Lèye, ministre de la culture et des loisirs du Sénégal, a évoqué la pertinence du thème qu’il juge être « éternel ». C’est un véritable hymne que Sahit Sarr Samb a fait à l’occasion. « La jeunesse est en effet la raison d’être de toutes nos actions, c’est elle qui, en dernière analyse, devra rendre opérationnelles toutes les initiatives de développement et porter les messages les plus constructifs et les plus positifs de l’humanité », dit-il. Et de renchérir : « La jeunesse possède des vertus indéniables : le dynamisme, la générosité, ainsi qu’une disposition naturelle à appréhender et intégrer la nouveauté ».

Selon lui, c’est en conscience de toutes ces vertus que le Président Abdoulaye Wade « s’est toujours évertué à promouvoir cette dernière ». C’est pour cette raison, nous apprend-il, que dans le secteur de la culture, « toutes les initiatives allant de la formation aux grands projets infrastructurels du Chef de l’Etat sont orientés vers l’épanouissement d’une jeunesse saine, imprégnée de son patrimoine culturel, ouverte sur le monde et consciente des enjeux de notre époque ». Il ne pouvait pas y avoir à ses yeux d’exemple plus pertinent que le 3e festival mondial des arts nègres qui lui a été consacré.


Mais « cette jeunesse, qui devra accomplir le développement national, porter la renaissance africaine et assurer le dialogue fraternel entre les peuples, a naturellement besoin, en plus de valeurs, de capacités techniques et scientifiques ». D’où la pertinence du thème choisi par le Groupe des Amis de la Francophonie portant sur « Science, innovation, développement », perpétuant ainsi les orientations définies lors du sommet de la Francophonie de Montreux. Pour terminer, Sahit Sarr Samb a lancé un appel à tous les acteurs culturels, les partenaires, le grand public, en particulier les jeunes, « à assurer le succès des activités qui leur sont destinées, par une participation et une implication importantes ».

L’ambassadeur de Suisse à Dakar, ainsi que de nombreux représentants diplomatiques ont participé à cette cérémonie de lancement rehaussée d’une belle performance de la troupe théâtrale « Espoirs de la Banlieue » sur la francophonie. Un panel de discussion sur le thème « Regards croisés sur la charte du Mandé (Kouroukan Fouga) et la déclaration universelle des Droits de l’homme » s’en est suivi sous la présidence du professeur Djibril Niane, historien et chercheur.
                                                                                                            par Chérif FAYE.