Le cinéma sénégalais sera représenté à la 22e édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco), prévu du 26 février au 5 mars 2011. Cinq films de nos cinéastes seront en compétition au cours de la biennale.

Sélectionné dans la catégorie ‘court-métrage’ Blissi Ndiaye ou La Visite de la dame de Nicolas Sawalo Cissé raconte l’histoire d’un érudit du nom d’Issa Saane. Cet homme qui n’aime que sa lecture et son Saint Coran reçoit un jour, la visite impromptue d’une très belle femme qui tente de le séduire. Malheureusement, cette femme n’est d’autre que le diable. Ce court-métrage de 26mn est interprété par le plasticien Joe Ouakam et la comédienne Marie Madeleine Diallo.

Le second court-métrage de Dyana Gaye, intitulé, Transport en commun, sera aussi en compétition. C’est une comédie musicale tournée au Sénégal à la fin de l'été. Rencontrés à la gare routière ‘Pompiers’ de Dakar, six passagers doivent faire le voyage Dakar Saint-Louis en taxi-brousse. En ce lieu, leurs destins se croisent.

Le documentaire de Mariama Sylla, Tirailleur, ma plume, mon combat, sera montré à Ouagadougou. Le film raconte l’histoire de Marc Guèye, ancien combattant de la Guerre d'Indochine de 1953 à 1955. Ce dernier écrivait en toute clandestinité sur des paquets de cigarettes vides son vécu, les affres du conflit, et les cache minutieusement. A la fin de la guerre, il réunit ses écrits dans un manuscrit. Il lui a fallu 37 ans avant de voir son livre édité.

En Tv-vidéo, Philippe Niang présente Les Amants de l’ombre. C’est l’histoire d’un soldat noir américain qui tombe amoureux d’une Française lors de la Libération en 1945. Ismaël le gaffeur, une série de Mamadou Ndiaye, est le cinquième film sénégalais en compétition.

Dans la section ‘Panorama hors compétition’, les festivaliers pourront suivre deux autres réalisations sénégalaise. Ndobine d’Amadou Saalum Seck, qui parle de la pédophilie. Le réalisateur attire l’attention sur ce danger qui guette les enfants. Le Collier et la perle de Mamadou Sellou Diallo est une lettre d’un père à sa fille. Une missive filmée qui visite le mystère de la femme.

Le Sénégal n’est pas représenté dans la compétition officielle ‘Long métrage’ pour décrocher l’Etalon d’or du Yennenga, Grand Prix du festival.

Pour cette 22e édition du Fespaco, 111 films, sur 475 inscrits, sont en compétition dans les différentes sections retenues par les organisateurs : longs métrages (18), courts métrages (13), documentaire (22), TV-Vidéo (24), séries (13), diaspora (10), films d’école (11).

Sokhna DIOM (Stagiaire) & Aps.