Dans le cadre de la 3e édition du Festival Mondial des Arts Nègres qui se tiendra du 10 au 31 décembre 2010 dans notre pays, pas moins d’une dizaine de festivals seront labellisés. La révélation est du Délégué général, le ministre Aziz Sow .

LOUGA : En présence du délégué adjoint Mme Sindiély Wade, du commissaire de la musique Aziz Dieng et du célèbre artiste ivoirien Tiken Jah Fakoly, le ministre Aziz Sow a signé avec les responsables du Festival international de folklore et de percussion (Fesfop) de Louga, une convention labellisant cet événement de la région de Louga.

Cet acte symbolise le partenariat entre le Festival Mondial des Arts Nègres et le Fesfop, évènement culturel majeur dans l’agenda culturel de la région de Louga. Selon les explications du Délégué général, le concept de labellisation répond au souci de décentraliser l’évènement en se basant sur l’existant au niveau des régions. « Le temps ne nous a pas permis de créer partout des événements. C’est pourquoi nous avons commandité une étude pour identifier les meilleurs évènements culturels dans les régions pour porter des activités dans le cadre des manifestation du Festival Mondial des Arts Nègres », a déclaré M. Sow, qui souligne que « pas moins d’une dizaine de festivals ont été retenus pour être labellisés ». C’est le cas du fesfop de Louga qui bénéficiera, dans le cadre de cette convention, d’un appui pour la sonorisation de l’évènement et la réhabilitation de la place publique qui abrite la manifestation. « Une distinction qui permettra une bonne montée en puissance du Fesfop », dira pour sa part le délégué général adjoint Mme Sindiély Wade.

Tiken Jah Fakoly à Louga

Le maire de Louga Aminata Mbengue Ndiaye ajoute que c’est un honneur pour les acteurs culturels régionaux et pour Louga, capitale culturelle du Sénégal d’être un partenaire du Festival mondial des arts nègres. « Avec cette convention, le Fesfop entre dans le dispositif organisationnel du Festival Mondial des Arts Nègres qui encourage les initiatives locales, levier d’un développement culturel durable », soutient-elle.

Avec ces dix ans d’existence, le Fesfop créé en 2000, se fixe comme objectifs de contribuer au développement économique et culturel de la région, de promouvoir l’inter culturalité, la culture de la paix et de la tolérance, selon le trésorier général Mactar Diop. Dans le cadre de la dixième édition du Fesfop, Louga aura l’insigne honneur de recevoir, le 29 décembre, l’artiste ivoirien Tiken Jah Fakoly. L’artiste de renommé international en séjour au Sénégal est l’invité de la ville. L’icône de la jeunesse africaine qui était face à la presse donnera un méga concert à la place publique, dans le cadre de la décentralisation des activités du Festival Mondial des Arts Nègres. Lors de ce premier contact Tiken Jah a dit " Ce sera un grand moment de communion car si j’accepte de venir au Festival, c’est parce qu’on vient de donner le pouvoir à la culture et c’est pour moi une occasion de participer au nouveau départ du Festival Mondial des Arts Nègres". IL a déclaré "La seule porte de sortie pour l’Afrique c’est l’union. IL faut qu’on arrive aux Etats Unis d’Afrique". "IL nous faut unir les forces politiques et les forces économiques pour arriver à un développement de l’Afrique".

Ousmane MBENGUE