Le Japon a exulté, lors des Mondiaux-2010 organisés à la maison, après avoir raflé plus d’un tiers des médailles et plus de la moitié des titres, soit la plus belle moisson en or de son histoire, hier à Tokyo.

Les Japonais ont récolté 23 médailles, dont 10 titres. Leur précédent record datait des Mondiaux de Birmingham, en 1999, avec 8 médailles d’or. Ils ont, bien sûr, terminé en tête au tableau des médailles, devant la France (6 médailles dont deux en or), seule autre nation à avoir plus d’un titre.

Même s’il s’agit d’une récolte historique, il faut la replacer dans le contexte actuel des Championnats du monde, qui ne permet pas de comparer cette édition avec les précédentes.

Il n’empêche que le Japon, pays où a été créé le judo et qui fête cette année les 150 ans de son fondateur Jigoro Kano, reste le maître de la discipline avec des judokas d’un niveau exceptionnel.

Humilié l’année dernière avec aucun titre, l’équipe masculine s’est crânement rachetée avec 4 médailles d’or. La toute dernière est celle de Daiki Kamikawa, 20 ans, qui n’avait pas fait mieux qu’un titre de champion d’Asie juniors.

En finale des toutes catégories, il s’est payé la tête du grand favori, le Français Teddy Riner (21 ans), quadruple champion du monde, invaincu depuis deux ans et qui espérait décrocher un cinquième titre inédit chez les messieurs.

Les Japonaises ont paru inaccessibles pour les autres nations tant elles ont été supérieures. Dans les petites catégories (-48 kg et -52 kg), on a assisté à des finales sino-japonaises, preuve de l’excellente santé du judo japonais féminin.

Et les tenantes du titre ont été évincées par leurs coéquipières, désireuses de gagner leur place pour les Jeux olympiques de 2012 à Londres.

Outre l’ultra-domination des Nippons, ces Championnats ont été marqués par le retour de revenants comme le Grec Ilias Iliadis (-90 kg) ou la Française Lucie Décosse (-70 kg). Les prochains Championnats du monde auront lieu à Paris, du 24 au 28 août, sans les toutes catégories, mais avec l’épreuve par équipes.

AFP