Strict Standards: Declaration of MySQLDb::LastId() should be compatible with Db::LastId($seq = '') in /home/sentribune/domains/senegaltribune.com/public_html/lib/mysqldb.php on line 29
Sénéga lTribune - contributions, revue de presse, opinions sur le Sénégal - http://www.senegaltribune.com
Encore un blocus inhumain d’Israël.
http://www.senegaltribune.com/articles/5736/1/Encore-un-blocus-inhumain-dIsrael/Page1.html
Mor DIEYE
Ancien élève de l'Ecole des Bibliothécaires, Archivistes et Documentaliste (EBAD-UCAD) et de l’IUT Ingénierie documentaire de l’Université Toulouse II, Mor DIEYE est Ingénieur en gestion de l'information documentaire. Il est passionné de toutes les questions relatives à la société, à la géopolitique et au débat politique en général. 
Par Mor DIEYE
Publié sur 05/31/2010
 
La flottille internationale de l’Association humanitaire européenne « Free Gaza » acheminant des centaines de militants pro-palestiniens et de l'aide pour Gaza a été arraisonné avec une violence inouïe...

Encore un blocus inhumain d’Israël

La flottille internationale de l’Association humanitaire européenne « Free Gaza » acheminant des centaines de militants pro-palestiniens et de l'aide pour Gaza a été arraisonné avec une violence inouïe par la marine israélienne. Certains médias européens font état que cette attaque ,qu’on peut considérer comme une expédition punitive, a été menée par un commando de l’armée israélienne composé d’un drone et 15 navires lourdement armés, qui n’ont pas hésité à tirer sur le personnel des bateaux de la flottille essentiellement composée de plus de 50 nationalités européennes pacifistes. L’assaut aurait fait entre 10 et 16 tués. Et, il faut le rappeler, ces militants pacifistes ne faisaient que de l’humanitaire en apportant de la nourriture au peuple gazaoui qui, en raison d’un blocus injuste et inacceptable de l’Etat hébreu, ne mange plus à sa faim.

Pour assurer la réussite de son forfait, Israël a mis en œuvre un plan permettant de couper toutes les liaisons téléphoniques pour éviter toute médiatisation de ses opérations. Tous les médiats internationaux qui avaient des correspondants à bord des bateaux n’arrivaient pas à entrer en contact avec eux.

On voit donc qu’encore une fois Israël montre de belle manière l’arrogance de son armée et son statut de « hors la loi internationale » qu’il bénéficie au détriment du peuple palestinien. Cependant, tout ce qu’on attend de l’ONU et de la communauté internationale est qu’une enquête libre et indépendante soit diligentée de manière urgente afin de faire toute la lumière sur tous les contours de ce drame innommable. On espère aussi que tous les Etats européens dont sont originaires tous ces pacifistes tués dans l’assaut de l’armée israélienne aient le courage de convoquer les représentations diplomatiques israéliennes pour des demandes d’explication.

Au nom de quoi des enfants israéliens auraient le droit de manger à leur faim alors que des enfants gazaouis n’en auraient pas droit ? Quel est le tort de ses enfants gazaouis, si ce n’est d’être victime d’une situation et d’un contexte géopolitique dont ils n’ont aucune responsabilité ?

Pour battre en brèche tout esprit de manque d’objectivité, je précise que ma position serait exactement la même si c’était le peuple d’Israël qui subit le sort du peuple gazaoui. Notre réaction est guidée, en effet, par un simple esprit de justice et du droit d’un peuple, celui  de la Palestine, de vivre dans un Etat libre et indépendant afin de garantir à ses enfants un avenir meilleur. En tous les cas, l’Etat d’Israël a intérêt à ce qu’un climat de paix règne très rapidement dans la région, sinon il ne pourra jamais garantir à ses populations une paix durable. En plus, de telles exactions irresponsables ne font qu’augmenter la haine entre les deux peuples et radicaliser le Hamas dans ses positions de guerre.

Rappelons-nous que l’Etat d’Israël n’en est pas à son premier coup d’essai, car l'interdiction d'importer des matériaux de construction empêche, depuis presque deux ans, les habitants de la bande de Gaza de réparer les milliers de logement endommagés ou détruits par l'offensive militaire israélienne dans ce territoire à l'hiver 2008-2009.

Enfin, je dirai qu’on a l’impression de vivre dans un monde où certains Etats ont le droit de tout se permettre, notamment celui de tuer impunément alors que d’autres leur droit se limite à subir et (passez-moi l’expression) à fermer la gueule. Seulement, il faut quand même, être conscient « qu’une bouche qui brûle ne crache jamais la paix ».

Mor DIEYE

mordieye@voila.fr